Entre Ticas et Nicas – Chapitre 1

Je vous propose aujourd’hui d’entamer une série sur notre voyage au Costa Rica et Nicaragua en novembre 2018, voyage en amoureux pour Claudia et moi pour fêter nos 10 ans de mariage. Et aussi notre premier voyage sans les enfants… Merci à la grand-mère mexicaine et à la cousine de Mazatlán d’avoir gardé un œil sur les trois bouts pendant une semaine !

Nous, pendant ce temps, on se mettait littéralement au vert. Le vert, c’est définitivement la couleur principale de ce voyage, partout où portait le regard. Mais ce vert cachait aussi de multitudes de couleurs chatoyantes et parfois inattendues.

Le Costa Rica est un pays relativement petit (comparable à la région Occitanie), mais simplement magnifique et possédant une biodiversité incroyable. C’est aussi un pays connu pour être un champion de la préservation de la nature (25% de sa superficie est occupée par des parc naturels protégés). Cela a permis (ou est-ce l’inverse?) de développer un concept d’écotourisme très à la mode. Autre fait intéressant sur le Costa Rica : c’est l’un des rares pays au monde à ne pas avoir d’armée depuis plus de 50 ans…

Mais trêve de blabla, venons-en au fait ! Nous avons très vite quitté la capitale San José pour nous diriger vers notre première destination : La Fortuna et le parc national du volcan Arenal. Attention ! J’ai assez de photos pour vous faire 10 entrées de blog sur cette région 🙂 C’était simplement magique, tout était parfait. Ça n’a duré que 2 jours, mais je ne peux que le recommander à toute personne visitant ce pays. On aurait pu y rester la semaine entière sans s’ennuyer. Par contre, comme c’est une destination prisée, c’est un peu cher. C’est d’ailleurs vrai un peu partout au Costa Rica (mais bon, vous voulez de l’écotourisme ou pas? 🙂 ).

Le premier soir, j’avais réservé une balade nocturne dans la forêt tropicale. Le but principal était d’observer les grenouilles, animal fétiche du Costa Rica, mais nous avons fait de nombreuses rencontres. J’avais oublié l’appareil photo à l’hôtel donc toutes ces photos ont été prises par un iPhone (merci au guide passé maître dans la photographie par téléphone !). Allez, j’arrête de parler, place aux photos!

Imaginez-vous marcher dans la quasi obscurité dans la forêt tropicale. Et soudain, le guide s’arrête, s’accroupit au bord du chemin et vous fait signe d’approcher. Il faut parfois plusieurs minutes pour distinguer la grenouille. Comment l’a-t-il vue? Mais quand vous l’avez trouvée…

Les grenouilles sont étonnamment peu farouches et on peut vraiment s’approcher pour les photos. En fait, elles sont persuadées qu’on ne les voit pas grâce à leur super camouflage… Ce qui n’est pas toujours complètement faux…

Parfois l’éclairage est un peu difficile, mais ça a son charme aussi…

Plus la couleur est vive, plus la grenouille est venimeuse…

La variété n’est pas seulement dans la couleur, mais aussi dans la taille…

Et enfin, la star des stars, l’emblème du Costa Rica : la rainette aux yeux rouges!

Mais il n’y avait pas que de belles grenouilles dans ce bois tropical, jugez plutôt :

Peut-être le plus effrayant : des fourmis plus grosse qu’un doigt humain. Pas facile à photographier dans l’obscurité parce qu’elles bougent tout le temps. Et pas trop envie de s’approcher…

Et sur la fin on a même eu droit un un joli serpent (très venimeux) :

Vous avez lu jusque là ? Bravo ! On a presque fini. Mais je ne pouvais pas laisser passer les fleurs qui de plus prennent un air très différent avec l’éclairage nocturne…

Voilà, c’était la première soirée… Ça commence plutôt bien!

Share

Campement d’été

Au Mexique, pendant les vacances d’été, il est habituel pour les enfants de participer à des « campements d’été ». Il ne s’agit pas de dormir sur place mais plutôt d’activités types centre aéré pendant quelques heures chaque jour. Il y en a partout et pour tous les goûts.

Et dans notre quartier, coup de bol, une voisine organise un campement d’été en Français ! Les enfants font des activités (cuisine, jeux…) mais tout se passe en Français ! Ils font des pizzas, des crêpes multicolores et chantent « alouette… »

Mais jeudi dernier était un jour particulier : le thème de la journée était le spa ! Et je ne peux pas m’empêcher de vous partager quelques photos, je crois qu’ils en ont bien profité !

(Rappel : les photos ne sont visibles que pour les utilisateurs connectés...)

Et c’est Frida qui nous apporte l’anecdote du jour!

Frida : J’entends Maman qui gronde Chloé parce qu’elle ne l’écoute pas…
Moi : Parce que toi tu nous écoutes peut-être ?
Frida (rit) : Non ! J’aime bien ne pas obéir !…
(un ange passe…)
Frida : C’était une blague bien sûr !…

Bien rattrapé Frida, mais je crois que c’est trop tard 🙂

Share